Drone taxi et eVTOL : la réponse aux problèmes de sobriété aérienne

Drone taxi et eVTOL : la réponse aux problèmes de sobriété aérienne pour concilier déplacements et neutralité carbone ?

Julien

Les transports aériens ont retrouvé leurs popularités d’avant COVID avec la prédiction d’un doublement du trafic d’ici 2030. Ils sont de plus en plus utilisés pour les longs trajets, mais ce sont des moyens qui polluent énormément. Avec 2,5% des émissions mondiales de CO2, les constructeurs travaillent sur des carburants de synthèse et de nouvelles motorisations hybrides ou à base d’hydrogène pour limiter les émissions et permettre une croissance raisonnée de l’avion.

L’eVTOL (electric vertical takeoff and landing) est un type d’aéronef électrique qui peut décoller et atterrir verticalement. Cette technologie permet de réduire considérablement les émissions de CO2 par rapport aux aéronefs conventionnels. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises travaillent sur le développement de l’eVTOL afin qu’il puisse être utilisé dans le transport de personnes et de marchandises.

Dans ce contexte bouillonnant d’innovation, la réponse aux problèmes de sobriété aérienne qui pousse le grand public à privilégier le train ou les vacances à proximité à l’avion pourrait également venir des eVTOLs.

Qu’est-ce que la sobriété aérienne ?

L’utilisation du terme sobriété aérienne est principalement employée pour évoquer la réduction du trafic aérien. En effet, l’avion est le moyen de transport qui pollue le plus si on compte sa consommation de CO2 par passager par kilomètre. D’après l’ADEME, en 2018, son estimation de consommation est de 144,6g de CO2 par passager par kilomètre. Si cette estimation reste stable, l’utilisation des transports aériens peut avoir de réelles conséquences sur la planète. Pour s’en convaincre, il suffit de se rappeler tous les avions cloués au sol en 2020 et l’amélioration de la qualité de l’air observée.

Dans certains pays d’Europe, la baisse du trafic aérien est déjà mise en place comme en République tchèque, en Hongrie, en Autriche ou bien en Royaume-Uni. Cette mesure a déjà obtenu des conséquences positives avec une diminution de 60% des rejets de dioxyde de carbone. Mais d’autres solutions qui ne possèdent pas de contraintes de réduction du trafic pourraient voir le jour prochainement avec l’utilisation de nouveaux appareils électriques neutres en carbones dans leurs usages.

Pourquoi le eVTOL est une solution intéressante pour concilier planète et déplacements ?

Le eVTOL va arriver dès 2023 sur le marché et des 2024 en France à l’occasion des Jeux olympiques. Acronyme de Electric Vertical Take-Off Landing, les eVTOLs apparaîtront pour un usage commun au travers de service de taxis, comme le proposera Buttairfly, mais également pour un usage particulier en fonction des réglementations nationales. C’est un moyen de déplacement beaucoup plus écologique que les autres puisqu’ils n’émettent pas de CO2 à l’usage. Aujourd’hui, deux technologies coexistent dans les eVTOLs en développement : les motorisations électriques basées sur des batteries, et les motorisations hybrides basées sur une batterie tampon et une pile à combustible alimentée à l’hydrogène.

La construction même de ces appareils est pensée pour être efficiente tant au niveau du poids que de la consommation. Lorsque ces appareils seront homologués et auront obtenu les autorisations de vols, alors la nécessité de réduire le trafic aérien pourrait être réétudiée…


En conclusion, la diminution de l’empreinte carbone des appareils aériens représente un enjeu important dans le développement durable des territoires. Le eVTOL est une solution très intéressante pour répondre aux problèmes de pollution atmosphérique sans réduire la mobilité de chacun. Demain, vous verrez apparaître de nouveaux moyens de déplacements, plus vertueux, sécurisés, accessibles, mais également interconnectés avec les réseaux publics (tram, bus, train, vélo…) À condition d’utiliser une solution de premier et dernier kilomètre neutre en carbone, vous pourrez vous déplacer sur des distances jusqu’à 150 km de manière totalement décarbonée.

0 Comments

Laisser un commentaire

More great articles

drone taxi en ville

Transports en ville : l’impact des drones taxis sur les déplacements

Les transports en ville n'ont pas beaucoup progressé ces dernières années. Les énormes embouteillages et les dommages environnementaux sont quelques-uns…

Read Story

Partenariat entre l’école d’ingénieur ESTACA et Buttairfly

Depuis ce début novembre 2021, un partenariat entre Buttairfly et l’ESTACA est effectif dans le cadre du projet PRICE. Pour…

Read Story
CES-2018

CES et Amsterdam Drone Week

En janvier 2018, notre décision de nous lancer dans le monde de l'Urban Air Mobility prend forme. Durant les mois…

Read Story
Arrow-up